LE SUCRE INDISPENSABLE A NOTRE SANTE ?

LE SUCRE INDISPENSABLE A NOTRE SANTE ?

Depuis notre plus jeune âge, chacun de nous aime le sucre … et çà tombe bien, car on trouve du sucre dans vraiment beaucoup de produits alimentaires de nos jours. Mais nous savons également tous que « sucre » rime avec surpoids, diabète ou caries, … (non en fait rien ne rime avec « sucre » !!). Et pourtant notre corps a bien besoin de sucre pour produire de l’énergie !

Alors on fait comment ??

 

QU’EST-CE QUE LE SUCRE ?

 

Le sucre est « une substance de saveur douce » extraite principalement de végétaux riches en saccharose comme la betterave ou la canne à sucre. Mais d’une manière générale on parle de sucre pour toute molécule de type ose (glucose, lactose, fructose, …) contenue dans les aliments et aux pouvoirs plus ou moins sucrants.

Dés notre plus tendre enfance nous sommes habitués au sucre contenu dans le lait maternel (lactose), d’où le plaisir que l’on peut ressentir quand on déguste une quelconque pâtisserie !!

Les premières cultures sucrières de canne à sucre, « un roseau donnant du miel sans le concours des abeilles », se sont développées en Inde vers 10 000 ans av JC. Le sucre de canne est arrivé sur le pourtour méditerranéen au moyen âge, jusque dans le sud de la France, grâce aux marchands et agriculteurs arabes qui réussirent à l’acclimater. A l’époque le sucre est considéré comme une épice rare plutôt classée dans la catégorie des médicaments. Et ce n’est qu’au début du XIXè siècle que l’on découvre la richesse en sucre de la betterave et que l’on commence à l’exploiter comme tel. Aujourd’hui avec la canne à sucre et la betterave, la France est le premier producteur européen et dixième mondial de sucre.

Les sucre peut se présenter sous différentes formes :

  • le sucre complet : non raffiné, totalement pourvu de sa mélasse, cristallisé puis déshydraté (ex: le rapadura ou sucre complet de canne)
  • le sucre blanc, sucre cristal ou sucre semoule : raffiné, doit contenir plus de 99,8 % de saccharose cristallisé. Le sucre de betterave est naturellement blanc et le sucre de canne est légèrement coloré.
  • le sucre glace : sucre blanc réduit en poudre
  • la cassonade : sucre de canne cristallisé contenant environ 95 % de saccharose ainsi que des composés naturels
  • le sucre candi : sucre obtenu par cristallisation lente d’un sirop, ce qui forme de gros cristaux
  • le sucre blondissu de l’agriculture biologique, c’est un sucre non raffiné dont on a enlevé une partie de la mélasse, puis cristallisé et séché
  • la vergeoise : sucre moelleux provenant d’un sirop de betterave recuit

 

les différentes formes du sucre

OU TROUVE-T-ON DU SUCRE ?

 

Les fesses, les poignées d’amour ou chez Monoprix sont des réponses incorrectes à cette question !! Je voulais dire, dans quels aliments en trouve-t-on ?! En fait on trouve du sucre dans tous les aliments qui contiennent des glucides, c’est à dire à peu prés tous les aliments mis à part peut-être la viande et le poisson !

Pour différencier tous ces sucres qui n’ont pas tous les mêmes vertus, nous avons appris à l’école qu’il existait les sucres lents et les sucres rapides. Mais aujourd’hui les nutritionnistes parlent plutôt d’index glycémique (IG). Explication: L’index glycémique se base sur la glycémie, qui est le taux de sucre dans le sang. Plus un aliment a un index glycémique fort plus il fait monter le taux de sucre dans le sang et inversement. Mais plus le taux de sucre dans le sang monte, plus notre corps va secréter d’insuline pour le faire baisser ! Un aliment à fort index va donc générer un pic d’insuline, ce qui va entre autre avoir pour effet de nous ouvrir l’appétit … et oui !!

Si vous avez suivi jusqu’ici, vous aurez compris qu’il est plus intéressant pour notre corps de consommer des aliments à IG faible (sauf si vous devez courir le 100 mètres). Mais quels sont ces aliments ? Alors c’est un peu compliqué, car l’IG d’un même aliment peut varier en fonction de plusieurs facteurs … par exemple, plus une farine est fine ou raffinée, plus son index augmente. Les traitements industriels comme la pré-cuisson augmentent aussi l’IG des aliments. Préférez donc les pâtes au pain, la farine complète à la farine raffinée et (ré)apprenez à cuire et cuisiner vous même vos céréales et légumes secs !!

aliments classés par index glycémiques

Source : nutrition-sport-sante.fr

 

En France nous consommons en moyenne 22 kg de sucre par habitant et par an (enquêtes 2013 INCA et CREDOC), entre le sucre ajouté et celui contenu dans les aliments, ce qui revient à un peu plus de 60 g par jour, alors que l’OMS recommande de ne pas dépasser 50 g. C’est trop !!

 

ALORS FAUT-IL ARRÊTER LE SUCRE ?

Non bien sur et de toute façon comme nous l’avons vu, çà serait quasi-impossible ! Mais ce qui est possible c’est de consommer mieux et moins ! Nous avons vu quelques conseils pour privilégier les aliments à index glycémique faible, voyant maintenant comment faire mieux avec moins, avec les sucres ajoutés.

Le sucre le plus fréquemment consommé est le sucre blanc. Raffiné, il ne contient quasiment que de la saccharose, contrairement au sucre complet riche en vitamines et minéraux. De plus, le sucre qui est le plus utile à notre organisme pour fabriquer de l’énergie n’est pas le saccharose mais le glucose. Oubliez donc le bon vieux sucre blanc et découvrez des alternatives toutes aussi savoureuses et bien meilleures pour votre santé !

Passons trés rapidement sur les édulcorants artificiels de type aspartame, qui serait probablement toxique et cancérigène, sans qu’aucune étude vienne clairement confirmé le débat. Dans le doute, mieux vaut s’abstenir … d’autant que la nature est quand même bien faites et nous propose pléthore d’alternatives bien plus naturelles !

Le sucre de canne complet

Non raffiné, au bon goût de caramel et de réglisse !! Son petit plus : il a conservé intactes les qualités nutritionnelles de la canne à sucre, ce qui en fait un sucre riche en vitamines du groupe B, oligo-éléments et en minéraux (potassium, magnésium, calcium, phosphore et fer qui lui donne justement cette jolie couleur brune). Ceci est du au fait qu’il n’a subi aucun raffinage, juste une extraction mécanique qui n’a pas modifié ses propriétés. Les vitamines et acides minéraux qu’il contient sont d’une importance capitale sur le plan nutritif notamment pour les enfants en période de croissance et les femmes enceintes. Rien à voir avec le sucre blanc, raffiné qui n’apporte rien à l’organisme.

Vous pouvez l’utiliser dans toutes vos préparations come substitut au sucre blanc mais son pouvoir aromatique et sucrant étant plus prononcé, vous en utiliserez moins. Une bonne façon de Consommer Mieux avec Moins !

Le miel

C’est un sucre d’origine animale, secrété par les abeilles. Son petit plus : doté d’un fort pouvoir sucrant mais moins calorique que le sucre classique, Il favorise l’assimilation du calcium et la rétention du magnésium par l’organisme. Grâce à ses nombreux enzymes, il facilite l’assimilation des autres aliments, améliorant ainsi la digestion et le transit intestinal.

Le sirop d’érable

Produit à partir de l’eau d’érable dans les forêts d’Amérique du nord. Son petit plus : riche en fer, phosphore, potassium et magnésium, il renferme plus de 20 composés antioxydants.

Le sirop d’agave

C’est la sève d’un cactus du Mexique. Son petit plus : il est 20 % moins calorique que le sucre blanc et son index glycémique est plus de quatre fois inférieur au sucre classique, ce qui fait qu’il est plus adapté aux personnes diabétiques.

La stévia

La stévia est utilisé depuis des millénaires en Amérique du Sud, où on utilise ses feuilles séchées et réduites en poudre pour leur fort pouvoir sucrant et médicinaux. Son petit plus : un pouvoir sucrant deux cent cinquante fois supérieur à celui du saccharose. Non calorique, non métabolisable, non fermentable et elle ne modifie pas la glycémie (donc pas de pic d’insuline) … çà semble être THE sucre parfait ! Mais attention, le procédé de fabrication de la stévia est proche de celui du sucre blanc de betterave, ce qui fait de la stévia un produit transformé qui ne peut pas prétendre au label bio.

 

En conclusion, si le sucre est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme, sa consommation doit rester modérée et responsable.

Vous ne pouvez pas l’éviter dans vos aliments quotidiens, mais apprenez à reconnaître les aliments à index glycémique faible. Et essayez autant que possible de réduire votre apport en sucres ajoutés en vous déshabituant un peu plus chaque jour. Et pour le plaisir, adoptez le sucre complet de canne !

 

financement paricipatif crowdfunding cityzen market épicerie vrac zéro déchet montpellier

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *